S.C.Olympique Belle Etoile

N'hésitez pas à nous contacter

S.C.Olympique Belle Etoile

2 rue pargoud 73200 ALBERTVILLE

04 79 32 61 85

Accueil > son histoire

son histoire

son histoire

En 1941, sous la présidence de Max Rippe et les conseils avisés de Joseph Ouvrier Buffet, un groupe de skieurs de Mercury fondaient le ski club avec pour nom "les Chamois du Pic de la Belle Etoile". C'est sur les pentes de Mercury, d'Allondaz puis de Tamié que ces compétiteurs ont commencé à écrire l'histoire de notre club.

C'est dans les années 50, avec à sa tête Jean Brunier, que l'association va commencer à prendre sportivement de l'importance avec Albert Boson, Georges et Paul Martinal, Robert et Henri Furruther, Maurice Messiez Poche et Lucien Mongellaz, dont certains feront partie des équipes nationales.

En 1964, le nom et la zone d'action du club ont changé, le club prend le nom de Ski Club de la Belle Etoile Albertville-Mercury et son activité s'étend sur tout le bassin albertvillois.

Au début des années 70, le club continue de grandir et de se structurer. En 1972, c'est la création de la section de ski de fond qui se séparera dès 1976 pour devenir le club du Mirantin. Il faudra attendre le milieu des années 80 pour revoir une section de ski de fond dans notre club. A la même époque, le champ de neige historique de Tamié, peu technique et déficitaire de neige, est délaissé pour rejoindre Arêches Beaufort.

En 1982, la section loisir enfant a été créée puis développée par Pierre Jond Nécand et Jean Louis Peissel. Cette section déjà trentenaire accompagne encore aujourd'hui une centaine d'enfants skier le samedi après-midi sur les pistes arêchoises.

La concurrence avec les clubs de station se durcit et devient de plus en plus difficile du fait de l'éloignement des pistes et des moyens limités. Cela n'empêchera pas la "Belle Etoile" de former des skieurs, tel que Monique Dunand (Membre de l'équipe de France de ski), et d'autres comme Jean luc Dutaut, Nathalie Escoffier, Catherine Bravard, Pierre Bertolotti, Magalie Peissel ou Sébastien Fillod, qui auront dans les années 80-90 d'excellents résultats nationaux, des titres de champion du monde Citadin et se retrouveront dans les groupes du comité de ski de Savoie. Certains seront même très proches de rentrer dans les collectifs nationaux.

Deux sections, qui ont eu leur importance, ont disparu du paysage du club dans les années 90 : la section ski de randonnée de Pierre Berthet et André Bar et la section collective adultes longtemps animée par Georges Coquelle et Robert Lapierre.

Dans les années 2000, Aurélie Revillet a couru plusieurs saison en coupe du monde tandis que Cyprien Brun obtenait un titre de champion du monde citadin. Aujourd'hui, c'est au tour de Greg Galeotti de rentrer dans le groupe relève de la Fédération Française de Ski.